Mon soleil et moi : journal de bord

14 juin 2011

Ragnagnagna

Journée de merde et d'éteinte d'incendie. Quelques actions sympas: voir ma fille faire une démonstration de "motricité"... avec les celèbre figures du poisson, du poisson sur le dos, du chat et du lapin. Passez enfin le coup de fil qui faut à C pour lui dire que son idée est bonne, qu'il ne faut pas le jeter meme si ell doit prendre son temps. Elle me parle psychogénéalogie. Je  ne sais pas vraiment ce que c'est mais ca lui a fait un effet boeuf. Je crois que mes tantes que j'aime et que j'adore mon définitivement vaccinée contre ces médecines parrallèles, ésotérismes et croyances alternatives explicatives du monde... diverses. Sans doute trop. Je suis tout de suite sur la défensive quand j'entends quelque chose qui a ce gout là (ou cette odeur là). Et dernier truc je suis amoureuse et ca dure. Donc pourvue que ca dure. Mais bon. Dur dur.Tout de meme : journée de merde.

Posté par avrilly à 23:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 juin 2011

Oh umberto!

Journée dodo, brico et umberto! Juste pour le plaisir et pour le souvenir :

Hydrogrammatologie : techniques de l'écriture sur des surfaces hydriques

Luthomiction : art de pisser dans un violon

Pyropygie : technique de mettre le feu aux fesses d'autrui

Orchopercussion : art de s'en battre les couilles

Tétrapilectomie : science permettant de couper les cheveux en quattre

J'adore!!! Mon préféré va sans doute au violon. Sans une des nombreuses pratiques artistiques que je devrait developper.

Posté par avrilly à 17:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

visite et lectures

C'est toujours un plaisir de revoir les personnes que l'on apprecie: avec Juliette nous sommes allées voir Corrine et son bébé Bastien chez eux à Biguglia. Ils habitent une villa recente dont les abords sont encore en travaux. La vue sur l'étang et la mer est très belle. Son nouveau compagnon m'a parlé de ses problèmes avec son ex-femme et de la garde de ses enfants : aliénation mentale. Je ne connaissez pas le terme. Ils ont été adorable avec Juliette qui après un temps de timidité a bien pris possession des lieux et a fait l'escaladeuse sur leur canapé. Corine m'a posée une question fondamentale : Est-ce que je pense reprendre le théatre? J'ai dit non biensur. Je n'ai pas le temps, avec la petite. Et puis je réfléchis : est-ce que ça aussi ça ne fait pas partie de mon necessaire? En tout cas des choses qui font que je vis mieux. Mieux avec mes émotions. Elles sont plus fluides, elles stagnent moins en moi créant angoisse et stress. J'ai tout un été pour répondre à cà.

J'ai commencer "Comment voyager avec un saumon" d'Umberto ECO. On peut le lire dans tous les sens ce qui est très agréable. Ca permet de saupoudrer l'esprit brillant et aiguisé du personnage tout au long de la journée. J'y est retrouvée les fameuses constructions ethymologiques qui m'avaent tant plues à sa sortie. Et -jour faste- j'ai aussi engloutie les trois tomes du Manga Hunter hunter. J'adore. Je ne sais pas si c'est lier à ma génération, au fait trempée dans tous ces mangas à la télé petite. J'ai vraiment envie d'aller au Japon.

Posté par avrilly à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juin 2011

Volontarisme

Je sais bien qu'aujourd'hui est le premier jour du reste de ma vie. Je sais bien que je suis encore jeune, que l'age c'est relatif. <mais dans 2 ans j'ai quarante ans et crois que commence à etre saisie d'une crise exitentielle. Si ce n'est pas aujourd'hui qu'il faut que je commence à me forcer à écrire il se pouurait que je passe à cote de quelque chose. J'aurais passée la moitié de ma vie dans un confort relatif mais conventinnel. Je n'aurais accompli que ce qui m'était le plus accessible.  Et là j'ai comme un doute, une urgence : et si à force d'avoir le temps je m'était endormie, et s'il y avait maldonne. Demain je peux mourrir et j'aurais fait quoi. Certes j'ai une famille, un enfant et homme aimant mais j'ai aussi le sentiment que quelques chose doit sortir. L'impression d'avoir trahit mon enfance et mon adolescence, l'age ou tout est encore possible. Je veux que tout soit encore possible. Mais je sais aussi que ce ne sera que par le travail, la régularité, l'obstination que quelques chose pourra sortir. J'ai besoin de cette discipline.

Peut-etre n'est ce qu'une bouteille à la mer.

Peut-etre que je ne remettrai jamais autre chose sur ce blog. Mais là aujourd'hui j'ai la ferme intention de commencer ce travail salutaire, quotidien, rebarbatif, necessaire.

 

 

Posté par avrilly à 23:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]